Le premier poème que j'ai lu à la maison de retraite, en me présentant, fut : l' aigriculteur...

Publié le par bubune08

L'aigriculteur...




Quand c'est bon, il dit que c'est moyen
Moyen, il dit que c'est mauvais
Tel est le propriétaire terrien
Il n'en a jamais assez

De ses vaches, il aime parler
Parfois plus que de sa femme
Après tout elles sont le réservoir à lait
Il est franc et sans état d'âmes

D'autrui mal vu, car chasseur de primes
Il en ferait presque de la déprime
Ainsi est notre aigriculteur

Fier de l'être, droit dans ses bottes
Sans complexe en quelquesorte
Où y'a d' la gène, y'a pas d' bonheur...

 

 

Et la première remarque d'une dame fut : " Mais il a la dent dure le monsieur " ... !!!

Commenter cet article