Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Orjy !

Publié le par Bubune

Orjy

D'une vieille grange de village
Ils en ont fait une brasserie
A coup de génie et de courage
Ils en ont les fêlés de Juvigny !

Non loin des nommés nobles cépages
il manquait vraiment de la fantaisie
Est arrivé ce contrôlé dérapage
Sous la houlette de Jacques et Nathalie

Est donc née la subtile et douce Orjy
Qui fait accourir les gens des parages
Assoiffés, bons vivants, simple amis
Ils trinquent à santé de ce breuvage

Blanche, blonde, triple, ambrée, on prie
On danse, on parie sur le prochain tirage
Surtout on déguste la Reine jusqu'à la lie
La mousseuse ne fait pas de ravages...

-- LA NAISSANCE DE L’ORJY --

 

Au-delà de la brasserie artisanale, il y a avant tout la convivialité et le plaisir de partager des produits de qualité afin de préserver la tradition et le savoir-faire. L’aventure a commencé en 2011 par Jacques Ployart au travers de brassages amateurs entre amis dans l’arrière cuisine.

Au fil des brassins, les recettes se sont affinées et il a suivi une formation au lycée de Wagnonville dans le Nord pour se perfectionner et apprendre la rigueur de l’hygiène. Un clin d’œil à son parrain Olivier, qui se reconnaîtra.

Puis la place venant à manquer en 2014, il a fallu trouver un local : une grange totalement nue en terre battue, en pierre et brique à Juvigny. C’est la, que le projet jaillit.

 

Nathalie, son épouse, en découvrant le site voit déjà l’implantation de la brasserie, le bar pour recevoir les clients et c’est parti !!

Il faut alors trouver un nom à la bière : Orjy, fusion de l’Orge et de son lieu de production à Juvigny, qui fera parler d’elle…

La société « Bières et Tentations » pour mettre en avant d’autres produits artisanaux, comme les terrines, le miel, les confitures, les lentillons et autres plaisirs du palais.

Produits artisanauxProduits artisanaux

 
 

«La meilleure façon de résister à la tentation est d’y céder », Oscar Wilde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article