Côte d'usure ! bouchons ! vacanciers ! et v'lan !

Publié le par Bubune

Côte d'usure ! bouchons ! vacanciers ! et v'lan !

Côte d'usure


Les beaux jours arrivent le printemps s'installe
Les braves gens trépignent, ceux dédaignant
Cet hiver que j'aime tant même s'il est brutal
Ils n'en peuvent plus, bientôt ils fonceront, bousculant

Tout sur leur passage, langue haletante
Il leur faut leur petit morceau de plage
Il leur faut se délecter de cette déferlante
Vague de vacanciers mi-hagards mi-barges

Bientôt ils affronteront les péages bouchonnés
Le bitume fondant, un affreux voyage
A se rafraichir se goinfrer s'engueuler
Au détour d'improvisés itinéraires de délestage

Pas grave la côte d’Uzur est en vue
Usée dénaturée piétinée prête à ruiner
Ces incivilisés se lançant sans retenue
Dans la nasse des commodités, banalité !

Je plains les braves locaux allant au boulot
Pendant ces mois de folie, j'imagine
De mes belles Ardennes cette foire à deux euros
Qu'ironiquement de bon cœur j'entérine

Oubliez encore le Pas-de-Calais, la Bretagne
L'Auvergne, allez vous faire rougir les fesses
Dans votre mètre carré devenu bagne
Ici on vit, et bien, jamais le temps ne presse... 

Le 6 mai 2014   

Pire qu’un métier, vacancier !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article