Quand la justice dérape ! une aberration !

Publié le par Bubune

Le 2 mai à Bar-le-Duc, Jean-Pierre Simon sera jugé pour avoir aidé les opposants au projet d’enfouissement des déchets radioactifs à Bure. Son crime ? Il aurait mis à disposition des opposants son tracteur et sa remorque, ce qui aurait favorisé l’occupation du Bois Lejuc, illégalement accaparé et défriché par l'ANDRA1 . Jean-Pierre avait déjà été durement touché par le projet de Bure, qui avait grandement mis en péril sa ferme. Il a malgré les difficultés sorti la tête de l’eau et continué la lutte ! En séquestrant son tracteur depuis presque un an comme « pièce à conviction », la justice veut museler la lutte et empêche JeanPierre de travailler. Les conséquences de la logique court-termiste de la politique énergétique et la production de déchets nucléaires ne doivent pas retomber systématiquement sur les paysans et les territoires ruraux. Jean-Pierre Simon et tous les paysans meusiens doivent pouvoir faire leur métier ! La Conf’ s’oppose, avec tous ceux qui luttent contre les expropriations et la destruction de foncier agricole, aux grands projets inutiles et à l’accaparement foncier qui bafouent les droits des paysans ! -- Contacts : Laurent Pinatel, Porte-parole : 06 80 58 97 22 Béatrice Quétant, animatrice de la Confédération paysanne de la Meuse : 03 29 86 10 50 Maxime Bergonso, animateur en charge des campagnes et actions syndicale : 07 68 65 87 27 1 Agence Nationale de gestion des Déchets Nucléaires

Commenter cet article