Les députés : " Ces truies affamées et gras cochons "

Publié le par Bubune

Et Yanny Hureaux l'avait publié dans sa beuquette !

Députés, dépité... !


Ils avaient l'occasion de mieux être jugés
Par nous le peuple en effervescence
On attendait d'eux un minimum de décence
Ils ont choisi de rester rois, en toute im
punité

Ces cochons gras et truies affamées
De lois nouvelles, d'élections, de glorioles
De petites phrases de mariolles
Et surtout d'innombrables inde
mnités

Au frais du peuple sous couvert du nain
Ils se prélassent se lassent s'enlacent
Des bancs de l'assemblée aux palaces
Ils nous narguent, nous les français
moyens

Certes ils travaillent, même si c'est un grand mot
Mais ils ont refusé ce tout petit effort a faire
Réduire de dix pour cent leur salaire
Seulement quatre mille cinq cent e
uros !

Rendez-vous compte, une misère !
Mais pensent-ils aux pauvres, aux sans-abris
Ont-ils un coeur, même un peu d'esprit ?
Mais non ! la ceinture eux se la desser
rent !

Ces gras cochons avec lois sans foi !
Gens du peuple révoltons-nous
Sinon nous finirons sans le sou
Et eux... D'une crise de
foie !

Bubune

Commenter cet article