Article publié depuis Overblog

Publié le par bubune08

Rechercher :

Cet agriculteur préfère les vers à la terre

Publié le mercredi 28 avril 2010 à 11H00 - Vu 71 fois

VOUZIERS (Ardennes). Après Tronches de vie, Bubune l'atypique agriculteur de Bourcq revient avec 50 Balais 50 poèmes. Un second recueil de poésies, plus engagé, dédié à Coluche.

SUR le champ ou dans le champ. Voilà deux des modes de création de Bruno Feucher, agriculteur poète bourcquin, bien plus connu sous le nom de Bubune.
Soit il écrit immédiatement, quand l'inspiration lui vient (souvent au restaurant) ; soit dans sa tête alors qu'il travaille sur son tracteur.
Il lui est même déjà arrivé (qui l'a oublié par ici ?) d'écrire directement dans son champ (vraiment) ce qui lui venait sur le champ : « Allez Sedan », «… au bistrot » ou «…chez Momo »…
Voilà comment, cet homme vraiment pas ordinaire parvient à concilier deux domaines d'activité qui pour avoir tous deux besoin de vers et de champs, l'occupent bien différemment. L'envie d'écrire de cet « agriculteur par erreur » se heurtant à ses trop courts ha de céréales, il lui fallait bien trouver une solution pour laisser germer toutes ses idées.
Depuis 2009, l'atypique teste donc un nouveau support : le papier. Pas décevant, ce matériau ne trépasse pas avec la moisson et a l'avantage de se multiplier et de se réunir en recueil… de poésies.
C'est ainsi qu'en janvier 2009 paraissait Tronches de vie, recueil de 45 poèmes, préfacé par Yanny Hureaux et édité via internet. Il y parlait d'amour, des Ardennes et de rencontres… Entre autres.

Des idées d'escapades
Avec 2010, un nouveau champ de vers reverdit, 50 balais, 50 poèmes, et avec lui des textes, « plus engagés, plus émouvants. Un recueil dédié à Coluche, car la poésie est là aussi pour dénoncer ». La religion, la répression, la prison… Ses prises de position sans concession s'inscrivent au milieu de textes souvent tendres, parfois drôles, ou parmi des pages plus sombres, surtout quand il s'agit de la maladie qui vient d'emporter son père.
« Révoltes, rencontres et contes » sont les trois axes développés dans ces 68 pages. Certains s'y reconnaîtront, c'est sûr, il y a même des photos. Mais pas de paranoïa, « la dérision fait partie de la caricature », prévient le quinquagénaire.
Pour l'édition, Bubune a souhaité, cette fois, « faire tout en local ». Félix à Vouziers a donc assuré l'impression et ajouté quelques fantaisies typographiques, une mise en page aérée et une table des matières qui manquaient au premier recueil.
Les corrections ont été assurées par sa muse Fabienne et ses amis de la Muse gueule… Quant à la préface, elle a cette fois été confiée à la plume de Pascale Finck, dite Fleur, une poète rencontrée via le forum du groupe Ange.
Un beau résultat qui se lit avec plaisir et donne en plus des idées d'escapades… Car on y retrouve ainsi une des autres marottes de cet extraordinaire personnage : la promotion touristique des Ardennes…
Alors bien sûr ce chantre des bons mots, cet « humain poète » comme l'appelle Fleur est prêt à vous rencontrer. Il dédicacera son recueil au Fournil à Terron, ce dimanche 2 mai « dès 12 h 30 ! À l'apéro bien sûr ! » ; le 9 mai à Landres-et Saint-Georges, « près de la buvette »…
Nathalie DIOT

50 balais, 50 poèmes par Bubune, 10 euros, en vente à la librairie Rimbaud, chez Momo, à l'Abreuvoir aux Loups (Vouziers), au magasin de pêche Histoires d'eaux (Vouziers), à l'espace culture du Leclerc (Sedan), à l'hôtel Saint-Hubert (Haybes), à l'auberge Verlaine (Juniville)… Il a aussi un blog, bubune.over-blog.com et une adresse mail, bubune08@orange.fr

L'union l'Ardennais

Commenter cet article